Roues de synchronisation

Adapté à: poids lourds et bus

remplace Multibrandremplace Multibrand

Les roues de synchronisation constituent le transfert entre le pignon de rapport et le manchon commutateur. Avec la friction, elles amènent les deux roues de la vitesse souhaitée au même nombre de tours, de sorte que celle-ci peut être passée sans double débrayage.

En passant le rapport, le manchon commutateur est pressé vers la roue d‘échappement. La pièce de blocage pousse la bague de synchronisation sur le cône de la roue d‘échappement. La friction de la bague de synchronisation accélère ou freine la roue d‘échappement.

La bague de synchronisation trouve son appui sur les becs d‘éléments du corps du boîtier. Avec le jeu des becs, la bague de synchronisation se positionne d‘environ une demi-largeur de dent, ainsi le manchon commutateur bloque le creux de la dent dans la denture de la roue d‘échappement. Lorsque le synchronisme est créé, plus aucune force radiale n‘est exercée sur la bague de synchronisation.

PDF

Grâce à l‘inclinaison des parties frontales de la denture de manchon commutateur et de la bague de synchronisation, celle-ci est tournée dans le sens inverse. Les creux des dents sont libérés et le manchon commutateur peut être poussé via la denture. La vitesse est passée. Grâce à une denture précise, une synchronisation peu bruyante est garantie.

Les roues de synchronisation sont forgées. Cette méthode de production assure toujours une forme constante de dent dotée d‘une grande solidité.

Les surfaces de friction des bagues de synchronisation sont revêtues de molybdène. La couche de protection se caractérise par son excellent comportement de friction et garantit une faible usure pendant la synchronisation.

Outre les roues de synchronisation, DT® Spare Parts propose également toutes les pièces de boites de vitesses.

Construction de roues de synchronisation

  1. Denture
  2. Revêtement molybdène
  3. Surface de friction
  4. Cône de réception