Commutateurs de colonne de direction

Adapté à: poids lourds et autobus

remplace Multibrandremplace Multibrand

Pour les poids lourds et les autobus, un clignotant est obligatoire de part et d’autre à l’avant et l’arrière pour indiquer le changement de direction. Ceux-ci doivent s’allumer simultanément de part et d’autre lors de l’actionnement avec une fréquence de 1,5 Hz (± 0,5 Hz) = 90 x par minute (± 30 x). La commande des clignotants s’effectue au moyen d’un commodo apposé sur la colonne de direction.Les commutateurs de direction se remettent automatiquement en place, c’est-à-dire que le commutateur revient automatiquement en position d’arrêt à la fin du virage, moyennant quoi le processus de clignotement s’achève.

La remise à l’état initial s’effectue au moyen d’un entraîneur apposé sur la colonne de direction, lequel déclenche un petit levier au niveau du commutateur de direction et suscite la remise à l’état initial par la force de ressort. Ainsi, un commutateur s’ouvre et la liaison avec l’appareil de commande électronique (centrale clignotante) est interrompue, le processus de clignotement est alors terminé.

Outre la commande des clignotants, les commutateurs de colonne de direction modernes de la marque DT® Spare Parts assurent également les fonctions suivantes:

  • Fonction warning
  • Fonction codes
  • Fonction essuie-glace avec intervalle réglable sur plusieurs paliers
  • Fonction klaxon
  • Tempomat

Les commutateurs de colonne de direction DT® Spare Parts se distinguent par les caractéristiques suivantes:

  1. Levier en alu résistant, tube d’acier ou matière plastique, avec un axe du levier renforcé grâce à un siège de palier surdimensionné.
  2. La forme de tête des rivets et la conception de la rivure respectent les règles de la technique d’assemblage.
  3. Micro-commutateurs adaptés à la connexion de courants élevés ainsi que de courants très faibles de par leur conception avec des contacts argentés.
  4. Supports ajustés en matière plastique, munis de connecteurs à fiches sertis par des méthodes professionnelles. Les connecteurs à fiches sont nickelés ou argentés pour des résistances de passage faibles et pour la protection contre l’oxydation.
  5. La conception des câbles très flexible, sans halogène, doit être surdimensionnée avec une coupe transversale de 0,5 – 1,5 mm2 en fonction de la charge électrique afin de garantir une sécurité d’exploitation optimale.
  6. Soudures très résistantes grâce à un alliage de soudure exclusivement exempt de plomb. Seuls de l’étain, de l’argent ou des alliages de brasure au cuivre sont utilisés pour respecter la directive RoHS 2002/95/CE (RoHS = Restriction of hazardous substances). Lors de la soudure, un décapant est employé afin d’empêcher toute oxydation du point de brasure. 
  7. Utilisation de platines haut de gamme en résine époxydique renforcée par des fibres de verre au lieu de platines en résine phénolique/papier de moindre qualité. L’utilisation de composants SMD (Surface mounted device) présentant une taille constructive réduite permet une fabrication automatique afin de parvenir à une sécurité accrue contre toute défaillance du produit.